Protection des consommateurs

  • Le CEO de Febelfin, M. Karel Van Eetvelt, comprend parfaitement l’indignation suscitée par l’accord entre ING Pays-Bas et le tribunal dans le cadre d’une affaire de blanchiment. « Tous les collaborateurs des banques doivent être conscients qu’ils ont eux aussi une responsabilité dans la lutte contre les pratiques de blanchiment. Les banques en Belgique agissent consciencieusement et sont un maillon essentiel dans la lutte contre la fraude et le blanchiment. »

  • Depuis le samedi 21 juillet 2018, les personnes qui lancent une opération de financement participatif ne sont plus tenues d’établir un prospectus si elles souhaitent collecter moins de 5 millions EUR. Jusqu’à présent, un tel document d’information détaillé était obligatoire pour les opérations à partir de 300.000 EUR. Febelfin se félicite de l’assouplissement de la Loi relative au prospectus. Grâce aux efforts du gouvernement, les PME peuvent accéder plus aisément au marché du financement alternatif. La nouvelle loi constitue dès lors un coup de pouce bienvenu pour les entrepreneurs cherchant du capital à risque.

  • La date limite pour rentrer votre déclaration fiscale annuelle approche à grands pas. Si vous optez pour une déclaration sur papier, vous avez jusqu’au 29 juin pour ce faire. Si vous choisissez la déclaration en ligne, vous avez un peu plus de répit, soit jusqu’au 12 juillet.

  • C’est ce vendredi 25 mai qu’entre en vigueur le Règlement général sur la protection des données (RGPD). La législation européenne relative à la vie privée vise à assurer une meilleure transparence et à renforcer les droits et la protection des consommateurs en matière d’informations à caractère personnel. Des objectifs auxquels les banques belges ne peuvent que souscrire. Celles-ci traitent les données de leurs clients avec précaution : les banques ne communiquent pas les données de leurs clients à des tiers désireux d’utiliser ces données à des fins commerciales, sauf si ces clients ont spécifiquement donné leur accord en ce sens.

  • En Belgique, un compte à vue coûte en moyenne entre 21,95 EUR et 49,64 EUR. La version la moins chère consiste en un profil électronique sans carte de crédit. Le profil le plus coûteux est un profil traditionnel avec carte de crédit, et son coût reste encore inférieur à 50 EUR. Cela signifie qu'un compte à vue coûte beaucoup moins cher en Belgique que dans le reste de l'Europe.

  • Pas un jour ne passe sans que nous ne soyons confrontés à l'impact des évolutions technologiques sur notre économie et au changement de comportement qu’elles induisent chez les consommateurs. Chauffeurs de taxi en grève, restructurations dans de grandes enseignes de distribution mais aussi dans beaucoup d'autres entreprises, ... Et le secteur financier n’échappe pas à cette évolution, avec notamment la diminution progressive du nombre d’agences bancaires.

  • C’est au 13 janvier 2018 - c’est-à-dire demain - qu’a été fixée la date limite officielle pour transposer la Directive européenne relative aux paiements PSD II en droit national. Cette Directive renforce la protection du client et entend encourager l’innovation et la concurrence. Ce qui entraîne l’arrivée de nouveaux prestataires de services sur le marché européen des paiements. En Belgique, la transposition de la Directive est actuellement toujours en cours. La directive devrait entrer en vigueur au printemps 2018.

  • Mercredi 3 janvier 2018 a marqué l’entrée en vigueur de la Directive MiFID II axée sur les investisseurs. En résumé, disons qu’il s’agit d’une Directive européenne qui fixe les règles du jeu à suivre par les institutions financières dans le cadre de l’offre de produits d’investissement ou de la prestation de conseils en placement. Mais, la MiFID, c’est bien plus que cela… Nous vous expliquons tout dans notre toute dernière brochure.

  • Cette année, deux nouveaux visages sont apparus à la tête de Febelfin : Johan Thijs est devenu Président de la Fédération et Karel Van Eetvelt y est entré en fonction comme CEO. L’heure était donc venue pour eux de prendre la parole dans la dernière newsletter de Febelfin 2017.

  • Worldline constate actuellement une hausse du nombre de tentatives de fraude aux cartes de crédit suite à des achats en ligne via de faux sites de vente en ligne. Nous conseillons aux consommateurs d’être extrêmement vigilants face à des publicités promettant des réductions très importantes sur Facebook et Instagram. En effet, les consommateurs sont redirigés sur des sites de vente en ligne méconnus portant une extension .be ou .nl, derrière lesquels se cachent des sites web frauduleux.

Pages