L’octroi de crédit sain et durable encore soutenu par une nouvelle mesure

21 Novembre 2017

Febelfin comprend la mesure proposée et souhaite pouvoir continuer à assurer un octroi de crédit souple et responsable

Febelfin comprend la raison d’être des mesures concernant le maintien par les banques de réserves de capitaux supplémentaires pour leur portefeuille de prêts hypothécaires.

Ces mesures ont été élaborées à la demande des autorités de supervision macroprudentielles européennes, dans le but de soutenir la stabilité du secteur financier dans son ensemble. Les autorités, en étroite concertation avec les instances de supervision européennes, veillent à trouver un juste équilibre entre les différents objectifs fondamentaux, notamment la garantie de l’octroi de crédit aux ménages parallèlement au maintien et au développement d'un marché du crédit sain et durable.

Febelfin estime opportun que la Banque nationale et le gouvernement définissent un cadre pour l'octroi de crédits hypothécaires. Cela contribue à renforcer la position de la Belgique au sein de l’Europe. Des règles établies au niveau belge sont les plus à même de permettre une marge de manœuvre adéquate en matière d’octroi de crédit. Une mesure plus stricte imposée par les autorités européennes est à éviter, car celle-ci pourrait être plus limitative et moins prendre en compte les spécificités du marché immobilier belge.

Le secteur estime essentiel d'être en mesure de remplir au mieux et à tous égards son rôle en tant que prêteur et de viser un octroi de crédit sain. Le critère essentiel pour accorder un crédit hypothécaire demeure l’analyse de la capacité de remboursement. Une capacité de remboursement suffisante est dans l'intérêt de toutes les parties : les emprunteurs, les prêteurs, les pouvoirs publics et la société en général.

Febelfin attend de plus amples informations sur la mesure envisagée par le gouvernement avant de procéder à une analyse approfondie. Le secteur reste en permanence ouvert au dialogue et considère l’octroi de crédit comme l'une de ses missions principales.

Plus sur: