La formation tout au long de la vie, un concept qui gagne du terrain

La numérisation toujours plus poussée confronte le secteur financier à une nouvelle réalité. Le consommateur d’aujourd’hui attend des services financiers flexibles qui soient disponibles 24h/24 et entend pouvoir compter sur une assistance aux moments qui lui conviennent, indépendamment des heures d’ouverture de l’agence bancaire physique.

Pour bien se préparer à cette numérisation, le secteur doit s’imposer une réforme en profondeur. L’emploi n’échappe pas lui non plus à cette évolution. C’est ainsi que le nombre de collaborateurs dans le secteur financier a sensiblement diminué ces dernières années.

En quête de nouveaux profils

Il ne faut pas en déduire que le secteur ait renoncé à dénicher de nouveaux talents. Mais pour répondre à la nouvelle réalité, il doit rechercher des profils différents. Le secteur se concentre davantage sur les données et l’analyse de données. Le risk management et la compliance gagnent également en importance.

Le travailleur de demain possède une aptitude à résoudre des problèmes, ainsi qu’un esprit critique et une bonne dose de créativité. Autant de compétences développées dans notre enseignement et grâce auxquelles les jeunes diplômés peuvent aider le secteur à se réinventer.

Un parcours professionnel dynamique

Sa capacité à d’offrir à ses collaborateurs un parcours professionnel dynamique constitue l’un des atouts du secteur financier dans sa quête de nouveaux talents. Les personnes de talent ont l’opportunité de se développer tout au long de leur carrière. L’employeur comme le travailleur jouent aujourd’hui clairement la carte d’un engagement d’apprentissage. Se former tout au long de la vie est considéré comme la manière idéale de privilégier à la fois l’investissement personnel et dans sa carrière.

Rien de surprenant à ce que les institutions financières, tant au niveau individuel que sectoriel, via notamment. Febelfin Academy, investissent en permanence dans la formation de leurs collaborateurs. Pas moins de 2,7 % des frais de personnel sont investis chaque année dans des formations. Febelfin Academy peut accueillir annuellement plus de 50.000 participants aux cours, dans le cadre de quelque 240 formations et ateliers. 

La norme : une formation hybride

Quelle est la meilleure façon d’approcher ces nouveaux profils ? Choisissent-ils exclusivement des solutions numériques ou la formation classique demeure-t-elle une option ? Febelfin Academy est convaincue que le modèle hybride, combinant différentes formes d’apprentissage, comme les cours classiques et l’e-learning, est appelé à devenir la nouvelle norme.

Il n’existe pas de réponse unique à la numérisation. Nul ne sait où le phénomène s’arrêtera ni quels bouleversements en résulteront. Ce qui est clair, c’est que nous devrons continuer à évoluer et acquérir ensemble de nouvelles compétences. Se former en permanence et privilégier l’investissement personnel constituent d’ores et déjà un bon point de départ.

Werner Abelshausen, Chairman @ Febelfin Academy